Vous entendez peut-être ce terme partout, mais qu’est-ce que l' »économie des créateurs » exactement ?

Et surtout, en quoi cela VOUS concerne-t-il ?

Dans l’article d’aujourd’hui, nous allons essayer de définir ce qu’est l’économie des créateurs, comment en faire partie et comment elle façonne le monde et la société tels que nous les connaissons.

Alors sans plus attendre, entrons dans le vif du sujet…

economie des createurs

Qu’est-ce que l’économie de la création ?

L’économie des créateurs est un terme utilisé pour identifier les nouvelles entreprises indépendantes qui se sont développées au cours des dernières années, et qui ont démarré avec la pandémie mondiale.

Mais l’économie des créateurs n’englobe pas seulement toutes les entreprises indépendantes, elle décrit plutôt des millions de créateurs qui ont exploité le pouvoir du monde en ligne pour monétiser leurs propres compétences, passe-temps et connaissances.

Les influenceurs des médias sociaux, les créateurs de cours en ligne, les coachs et tous ceux qui possèdent une compétence et parviennent à la monétiser en ligne font partie de l’économie des créateurs.

D’autres entités participent au soutien de l' »économie des créateurs » : de nombreuses entreprises et outils sont créés pour répondre aux besoins de ces créateurs et les aider à développer, diffuser et monétiser leur contenu.

Des outils de création de contenu aux plateformes d’analyse, ces entreprises aident les créateurs non seulement à monétiser leurs connaissances, mais aussi à s’approprier plus directement leur travail et leur public.

 

Comment est née l’économie des créateurs ?

Bien qu’elle existe depuis le début des années 2000, 2020 est probablement l’année où l’économie des créateurs a véritablement pris son envol. La pandémie de COVID-19 a provoqué des perturbations massives dans l’économie mondiale, conduisant de nombreux travailleurs à trouver de nouveaux moyens de gagner leur vie et de joindre les deux bouts. La possibilité de gagner sa vie d’une manière non traditionnelle a proliféré, avec des masses de personnes cherchant un moyen de générer des revenus d’une manière qui ne repose pas sur des interactions en face à face.

Le COVID-19 et les mesures d’auto-isolement mises en place par les gouvernements ont également aidé les gens à passer à un environnement en ligne.

Ces changements dans notre société ont permis à de nombreuses personnes de réaliser qu’elles pouvaient gagner de l’argent à partir de ce qu’elles connaissaient déjà et appréciaient – leurs hobbies et leurs passions.

Cette prise de conscience, associée à celle de tous les autres avantages de l’économie créative (flexibilité financière, liberté de localisation, travail motivant…) a déclenché le début de ce que nous appelons aujourd’hui la Grande Démission : un changement général de la prise de conscience de la nécessité de trouver un épanouissement dans nos carrières, qui a conduit de nombreux employés à démissionner de leurs emplois plus traditionnels.

 

Quelle est la taille de l’économie des créateurs ?

Il n’existe pas de chiffre défini quant au nombre de créateurs qui composent l’économie des créateurs, car ceux-ci utilisent de nombreux supports et plateformes numériques. Une étude a calculé qu’il y avait environ 50 millions de créateurs, un chiffre qui augmente probablement chaque jour. Quant à la taille du marché de l’économie des créateurs, elle est estimée à environ 104 milliards de dollars actuellement, avec une trajectoire de croissance massive !

 

Qui fait l’économie des créateurs ?

Comme son nom l’indique, l’économie des créateurs est constituée de créateurs issus de tous les secteurs. Toute personne qui parvient à créer du contenu en ligne et à monétiser son expertise et son autorité en ligne peut être considérée comme un créateur.

La définition de « créateurs » est plutôt un terme général qui englobe toute une série d’individus. Nous pouvons principalement segmenter ce groupe en trois catégories :

  • Créateurs de contenu : personnes qui se spécialisent dans la création de contenu partageable sous différentes formes (vidéo, articles, photos, podcasts…).
  • Créateurs de connaissances : personnes qui monétisent leur expertise autour d’un certain sujet (créateurs de cours en ligne, coachs…).
  • Influenceurs de médias sociaux : les personnes qui ont un grand nombre d’adeptes sur les médias sociaux et qui influencent littéralement leur public.

Ces trois catégories se chevauchent souvent : un créateur de contenu peut être un entrepreneur du savoir et vice versa. Bien souvent, un créateur englobe les trois catégories en une seule.

Les différences résident principalement dans les canaux de distribution du contenu qu’ils ont choisis et, partant, dans la manière dont ils perçoivent leurs revenus. Pourtant, l’économie des créateurs continue de se développer et les frontières de s’estomper, à mesure qu’apparaissent des moyens plus faciles de monétisation et que l’on prend conscience de l’importance de s’approprier son public.

 

Comment les créateurs gagnent-ils de l’argent ?

Il existe de nombreuses façons pour les créateurs de gagner de l’argent en ligne. Dans le cadre de cet article, nous nous concentrerons sur les créateurs de connaissances et sur la façon dont ils peuvent gagner leur vie.

Comme nous l’avons déjà établi, la catégorie des créateurs de connaissances comprend toute personne qui a monétisé son expertise en ligne en partageant et en enseignant ses compétences aux autres.

Il existe trois principales façons de gagner de l’argent en ligne pour les créateurs de connaissances :

1- Vendre leurs connaissances dans le cadre de leur propre entreprise

Il s’agit probablement du moyen le plus rentable pour un créateur de connaissances de gagner de l’argent en ligne. Dans ce scénario, les créateurs construiront leur propre entreprise par le biais d’un site web ou d’une plateforme dédiée où ils pourront héberger leur contenu et en conserver la pleine propriété.

Cette méthode de monétisation comprend la création de cours en ligne, la vente de produits numériques, l’offre de services de coaching ou d’appels de formation. En vendant leur contenu par le biais de leur propre site web ou en utilisant une plateforme qui permet aux créateurs d’être pleinement propriétaires de leur contenu, ils peuvent maximiser leurs revenus et avoir la liberté de promouvoir, de fixer le prix et de structurer leur activité comme ils le souhaitent.

2- Vendre leurs connaissances par le biais d’applications tierces

Une autre façon pour les créateurs de connaissances de monétiser leur expertise est d’utiliser des applications tierces pour atteindre un public plus large d’acheteurs potentiels.

Selon le type de contenu que le créateur souhaite vendre, il existe de nombreuses plateformes et places de marché de ce type.

Dans le cas des cours en ligne, des places de marché comme Udemy ou Skillshare permettent aux créateurs de publier leur contenu sur la plateforme et de le vendre au public existant. Bien que cette façon de vendre en ligne puisse être plus facile en termes de promotion et d’attraction de nouveaux clients, les créateurs perdent généralement une grande partie de leurs gains à cause des frais de commission/transaction de la place de marché, et sont limités par les règles de la plateforme tierce.

3- Monétiser leur contenu via des partenariats et de la publicité

Cette façon de gagner de l’argent en ligne peut s’appliquer à tous les créateurs, et pas seulement aux créateurs de connaissances.

Si les créateurs disposent d’un large public et d’une grande audience sur les médias sociaux, ils peuvent tirer parti de leur influence en ligne pour être engagés afin de promouvoir des produits et services tiers. Plus l’audience et l’engagement sont importants, plus les créateurs peuvent gagner de l’argent grâce à la publicité.

Plus que les créateurs de connaissances, les influenceurs dépendent spécifiquement des posts sponsorisés ou du marketing d’affiliation pour générer des revenus au lieu de vendre des produits ou des services de leur propre création, ce qui est la façon dont les entrepreneurs de connaissances gagnent de l’argent.

Un créateur de connaissances peut tirer parti de ces trois stratégies de gain en vendant des cours sur son propre site Web, en utilisant des applications tierces et en faisant de la promotion payante. Cependant, les revenus publicitaires ou les commissions d’affiliation sont souvent considérés comme une source de revenus « supplémentaire » et non comme l’objectif principal des créateurs de connaissances.

 

Conclusion : La meilleure façon de monétiser vos connaissances en tant que créateur

L’économie des créateurs connaît une croissance exponentielle. Qu’est-ce que cela signifie pour vous ?

Si vous avez une passion, un hobby ou si vous êtes compétent sur un sujet spécifique, pourquoi ne pas monétiser votre expertise en ligne ?

Les entrepreneurs du savoir créent des cours en ligne, des communautés de membres, des téléchargements numériques, des programmes de coaching, des bulletins d’information et des podcasts afin de monétiser leur contenu et leur expertise.

Ces produits et services peuvent être vendus sur des places de marché, des applications tierces ou par le créateur lui-même, sur son propre site web. Cette dernière option est la meilleure pour les créateurs de connaissances, voici pourquoi :

Pour les créateurs de tous types, il est essentiel de diversifier les sources de revenus et de sécuriser une plateforme où vous possédez à la fois le contenu et la relation avec le public. Cela permet de monétiser directement les produits, les services et le contenu.